Single Blog Title

This is a single blog caption

FC Mantois 78 | Révélateur de Talents

Amadi Konaté : « On va se tuer pour arracher la victoire »

Hamadi Konaté

Le FCM78 a perdu à domicile contre Chambly mercredi (1-3). Mais le staff mantais peut néanmoins se satisfaire du retour à la compétition d’Amadi Konaté qui a disputé toute la seconde mi-temps. Une entrée très encourageante pour un joueur qui n’avait pas foulé une pelouse depuis près de deux mois. Le défenseur nous livre ses impressions avant le match de samedi (18h) face à Dieppe.

« Sur un plan personnel, comment tu t’es senti contre Chambly ?

Amadi Konate : Ça va beaucoup mieux. Pour vous avouer, je ne m’attendais pas à reprendre aussi vite. Sur le plan personnel, ça s’est très bien passé.

Comment va ta cheville ?

A.K : La cheville me gène encore un peu mais c’est normal je viens tout juste de reprendre la compétition. A moi de travailler dur pour retrouver mon niveau et aider l’équipe.

Cette deuxième défaite consécutive à la maison est une grosse déception…

A.K : C’est sûr que c’est une grosse déception. Le match n’était pas vraiment en notre faveur. On prend un rouge au bout de trente minutes, et le fait d’être en infériorité numérique pendant plus d’une heure nous a rendu le match très compliqué. On a tout donné pour égaliser mais on n’a pas pu tenir le score.

Ton sentiment sur l’expulsion de Medoune ?

A.K : Je trouve l’expulsion de Medoune très sévère. En effet, l’arbitre lui met deux jaunes sur ses deux premières fautes, sans même l’avoir averti avant le premier carton. Je pense que l’arbitre aurait dû faire preuve de plus de psychologie surtout que le match avait commencé que depuis vingt-cinq minutes. Et il me semble que sur une des deux fautes, c’est le joueur de Chambly qui lui rentre dedans, et non Médoune qui fait obstruction. Mais bon, on peut pas uniquement expliquer la défaite sur ce fait de jeu…

Quand vous étiez à dix, vous avez dominé l’adversaire et livré une meilleure prestation qu’à onze sur le terrain. Comment expliques-tu ce constat bizarre ?

A.K : Je pense que l’expulsion de Médoune nous a réveillé. Avant l’expulsion, on était vraiment pas dedans, on les regardait jouer et on avait beaucoup de mal à produire notre jeu. Alors que quand on s’est retrouvé à dix, on s’est beaucoup plus lâché et on s’est créé beaucoup d’occasions. A un de moins, tous les joueurs ont compris qu’il fallait que chacun donne un peu plus pour remplacer Medoune.

Après l’égalisation, l’équipe n’a-t-elle pas trop reculé en voulant conserver ce match nul alors qu’une victoire était envisageable ?

A.K : Ils étaient en supériorité numérique et c’était pas si facile que ça. Après l’expulsion de Médoune, on a fait énormément d’efforts pour parvenir à égaliser. Ils avaient toujours un joueur qui était seul et c’était compliqué de les presser sans trop se découvrir. Il y a beaucoup de détails qui ont joué. Ils faisaient beaucoup de longues touches, et on reculait beaucoup. Et le deuxième but de Chambly nous a cassé.

Le doute pourrait-il commencer à s’installer dans les têtes du FCM78 ? Surtout à la maison ?

A.K : Non, on ne doute pas. Je pense qu’il faut remettre les 2 défaites dans leur contexte. Contre Quevilly, je pense pas qu’on mérite la défaite et on prend le but sur une erreur d’arbitrage. Et contre Chambly, il y a l’expulsion de Médoune à la 25ème minute qui nous met en difficulté.

La montée est toujours dans les esprits, non ?

A.K : Bien sûr qu’elle est toujours dans un coin de notre tête. Mais ça reste un calcul de points. On a une poule très serrée. On va jouer les matchs les uns après les autres et on fera le calcul à la fin. Aujourd’hui, notre seule préoccupation est de gagner contre Dieppe. Et je pense qu’après ce match, on y verra plus clair sur la fin de la saison.

Une victoire samedi contre Dieppe vous ferait revenir à quatre points d’Ivry. Comment abordes tu ce match très important pour le club ?

A.K : On va prendre ce match comme une finale. On va se tuer pour arracher la victoire. Ce serait bien de stopper cette mauvaise série à domicile. Et puis ça fait pas mal de matchs qu’on concède des buts, ce serait bien de ne pas en prendre demain. Ça va être un match compliqué, surtout qu’on a joué un match mercredi donc faudra faire avec la fatigue. Mais tu peux être sûr qu’on va tout donner pour aller chercher cette victoire.

Comment juges-tu ta première partie de saison avant ta blessure au tendon d’Achille?

A.K : Je me sens super bien dans l’équipe. Je trouve que ma première partie de saison était pas mal même si je pense que je peux faire beaucoup mieux. Par rapport à l’année dernière, le coach me fait beaucoup plus confiance et j’ai beaucoup plus de temps de jeu. Donc c’est à moi de lui rendre la confiance qu’il m’a donné en étant bon sur le terrain.

A 21 ans c’est déjà ta seconde saison en CFA. Quels sont tes projets sur le long terme ?

A.K : Pour l’instant, je me concentre uniquement sur l’équipe et sur la fin de saison. Et on en parlera peut être avec le coach, mais une fois que la saison sera terminée, pas avant. Je suis très bien au FC Mantois.

Avec Romain, tu fais partie des joueurs les plus jeunes du vestiaire, comment se passe la relation avec les plus anciens ? Et la concurrence ?

A.K : Ça se passe super bien ! Le groupe vit très bien et il y a une super ambiance dans le vestiaire. Les anciens nous mettent dans les meilleurs conditions possible. Ils nous prennent à la fois comme des grands et nous donnent aussi beaucoup de conseils. Même si il y’a une grosse concurrence, elle est très saine. On est conscient qu’on est un groupe et qu’on peut pas tous jouer toute la saison. On a un très bon groupe et je pense que c’est l’une de nos plus grandes forces. A nous d’être intelligent et de penser à l’équipe avant son cas personnel. A un moment ou à un autre, le coach fera appel à nous et il faudra répondre présent. On peut jouer comme on ne peut pas jouer et il faut accepter les choix du coach. On aura besoin de tout le monde sur la saison.

Un dernier mot à l’adresse des supporters très attendus à Aimé Bergeal demain ? 

A.K : Ce serait pas mal qu’on ait plus de supporters pour nous pousser à la victoire. Pour le match de Chambly, c’était un match en semaine et c’était certainement compliqué pour les gens de venir. Demain, on aura vraiment besoin d’eux pour aller chercher cette victoire tous ensemble. »

Propos recueillis par Pierre Demaiziere
Menu