Single Blog Title

This is a single blog caption

FC Mantois 78 | Révélateur de Talents

Ça avance toujours à petits pas

20140510_195348

En quête de la meilleure place possible en fin d’exercice, le FC Mantois a décroché son troisième match nul consécutif sur la pelouse de Drancy samedi (1-1) pour le compte de la 28eme journée du groupe A. Amadi Konaté en a d’ailleurs profité pour inscrire son premier but de la saison et répondre à Rudy M’Passi. Le club reste neuvième.

Sans pression entre une montée inenvisageable et un maintien déjà assuré, le FCM78 garde un objectif en cette fin de saison : ne plus perdre. Depuis trois rencontres, les Sang et Or respectent cet ultime défi à la lettre puisqu’ils ont compilé samedi un troisième match nul de rang du côté de Drancy (1-1). C’est Amadi Konaté, auteur de sa première réalisation de la saison, qui a permis aux visiteurs d’obtenir deux points en Seine-Saint-Denis contre une formation définitivement condamnée.

Soumaré titulaire de dernière minute

Dans l’espoir d’un succès inattendu de Villemomble sur le terrain de la réserve de Lens, les Drancéens jouent à fond leur survie durant une mi-temps, à savoir la première. Pas de place pour l’attente et l’observation, les joueurs de Malik Hebbar donnent tout dès les premiers instants. Une tactique récompensée par l’ouverture du score précoce signée Rudy M’Passi (0-1, 5e). Déjà auteur d’un doublé face à la réserve du PSG, l’attaquant de la JAD trompe Oussoumane Soumaré d’une petite balle piquée.

Il faut dire que l’habituel gardien remplaçant du FC Mantois n’a pas connu un avant-match de tout repos. C’est en plein échauffement qu’il a appris sa titularisation à la place d’un Malick Gueye pourtant inscrit sur la feuille de match. « Il n’y a plus rien à jouer », expliquera ce dernier après la rencontre pour justifier cette décision de dernière minute. Autre modification inattendue, Jérémy Lux n’a pas fait le déplacement en raison d’une blessure à un adducteur contractée lors du dernier entraînement vendredi.

La barre comme ultime recours

Du reste, les Yvelinois courent encore après le score et s’emmêlent parfois les pinceaux. Plusieurs passes ratées donnent ainsi d’importantes munitions aux locaux, tout près de doubler la mise par l’intermédiaire d’Etou. Mais la barre transversale, sur cette reprise à bout portant, vient en aide aux Sang et Or. Sans exposer de signes d’affolement, ils restent dans la partie tout en parvenant difficilement à sortir la tête de l’eau.

Mais peu à peu, la pression des hommes en bleu diminue et les actions de but par la même occasion. Le faux rythme qui s’installe va nous tenir quelque peu tranquille durant la fin de la première période et le début de la seconde (0-1, 45e). Comme face à la réserve parisienne ou Roye-Noyon, les motifs d’agitation en tribunes sont rares. Jusqu’au petit coup de pouce accordé à Amadi Konaté, tout heureux de voir son centre filer dans le but vide sans avoir été touché ni par Mamadou Keita ni par Anis Derkaoui (1-1, 54e).

A la fois chanceux et logique au vu du retour en force de nos préférés au stade Charles Sage, ce but réveille les dernières ardeurs de Drancy en CFA. Le club du 93, certain de descendre à l’étage inférieur sur le terrain avec le large succès de Lens contre Villemomble (6-0), compte livrer son baroud d’honneur avec ses moyens. Et ce sursaut d’orgueil accouche bientôt d’un penalty pour une main de Bakary Diabira dans la surface.

Le capitaine mantais est coupable, selon l’arbitre, d’avoir repoussé une balle de but sur sa ligne à l’aide du bras dans un tacle désespéré. Malgré quelques protestations, le responsable du jeu offre l’occasion à la JAD de reprendre les commandes. Face à Aziz Dahchour, Soumaré se charge alors de préserver le match nul (voir ci-dessous) avant un dernier quart d’heure stérile totalement à l’avantage des Sang et Or (1-1, 90e).

Avec ces deux nouveaux points, le FCM78 stagne à la neuvième place à deux journées du terme du Championnat. Mais au-delà de l’envie de rester invincibles, les coéquipiers de Romain Lelevé doivent sans doute vouloir revenir dans le top 5 qu’ils ont un temps tutoyé à la mi-saison. Pour cela, une victoire contre la réserve de Lille puis celle de Lens est impérative. Deux nouveaux partages des points seraient en revanche synonymes d’un rang final dans la seconde partie de tableau.

Le fait du match (70e) – Lancé dans le dos de la défense, Rudy M’Passi se présente face à Soumaré avant d’éliminer le gardien mantais grâce à un crochet. L’attaquant de Drancy parvient à redresser sa balle mais Bakary Diabira effectue un sauvetage juste devant la ligne de but. L’arbitre juge toutefois que le capitaine du FCM78 a sorti le cuir avec le bras et siffle un penalty plutôt sévère. Soumaré plonge du bon côté pour bloquer la tentative de Dahchour et empêche les locaux de reprendre l’avantage.

La réaction d’Oussoumane Soumaré, gardien du FC Mantois : « J’ai appris ma titularisation durant l’échauffement. Je suis allé chercher quelque chose et en revenant, on m’a dit que je prenais la place de Malick. Il a fallu être vite au point. Ça a été compliqué sur les premières interventions, j’étais timoré. Mais j’ai l’avantage de jouer avec la DSR. Dans cette équipe réserve, j’ai un rôle de leader et un poids dans le vestiaire malgré mon jeune âge. Et je voulais me rattraper sur le penalty pour mon entame de match hésitante et le but encaissé »

La composition de départ du FC Mantois : Soumaré, Konaté, B. Diabira, Me. Gueye, N’Diaye, Mbizi, Lelevé, Keita, Souhayli (Berkak, 82e), Jbara (Babinga, 70e), Preira (J-L. Preira, 73e)

M.T

FC Mantois 78
Menu