Single Blog Title

This is a single blog caption

FC Mantois 78 | Révélateur de Talents

Ça se complique sérieusement…

Villemomble - FC Mantois (2)

En perdant la face sur le terrain de la lanterne rouge Villemomble (1-3), le FC Mantois a encore un peu plus hypothéqué ses chances de montée en National. Malgré l’ouverture du score de Khalid Souhayli et un bon démarrage, les Sang et Or ont progressivement laissé leur adversaire prendre le dessus et se relancer pour le maintien. Les nombreuses absences mantaises, suppléées par l’ajout de joueurs de la DSR, ont sans doute pesé lourd.

Villemomble s’est métamorphosé au mauvais moment. Le FCM78 a fait les frais du réveil de la formation de Seine-Saint-Denis loin d’être habituée aux coups d’éclat cette saison. Mais samedi, devant son public du Parc des Sports Georges Pompidou, le dernier de la classe a livré une prestation solide et réaliste pour dominer les coéquipiers de Khalid Souhayli, pourtant auteur de son huitième but (3-1).

N’Diaye en sélection, B. Diabira sur le banc

A l’instar de sa défaite face à Beauvais (1-2), le FC Mantois a ouvert les hostilités avant de se faire renverser. Sa fragilité défensive, accrue par l’absence d’Oumar N’Diaye et les ennuis physiques de Bakary Diabira et Malick Gueye, a été mise en lumière par un adversaire certes brouillon mais tellement volontaire. Avec ce second revers consécutif, c’est à la huitième place du groupe A que se trouve le club yvelinois.

L’infirmerie mantaise, justement, est le principal sujet de conversation à quelques encablures du coup d’envoi. Jérémy Lux (cheville) et Jean-Luc Preira (entorse) sont absents, au même titre que Dylan Duventru, Malamina Diabira, Médoune Gueye, et Amadi Konaté. Pour couronner cette avalanche de forfaits, Oumar N’Diaye se trouve à des milliers de kilomètres pour défendre les couleurs de la Mauritanie. Seule bonne nouvelle, Bakary Diabira semble suffisamment remis de sa contracture au mollet.

Nouveaux chamboulements défensifs

Mais l’habituel capitaine débute sur le banc ce nouveau rendez-vous crucial. Sans doute trop juste physiquement en raison d’une semaine d’entraînement tronquée. Gueye, lui, se présente sur la pelouse sans certitudes. Il n’a pas pu travailler correctement à cause d’une douleur à la cuisse droite. Autant dire que l’organisation défensive du FCM78 doit être (encore) chamboulée pour la énième fois en 2014.

Conséquence : Charles Houla accompagne Joël Mendy en défense centrale alors qu’Oussama Berkak revient occuper le poste d’arrière droit, pendant de Mamadou Keita situé côté gauche. Brahim Baradji et Bruno Preira, récemment revenus de blessure, sont titulaires. Du côté des remplaçants, Ivans Gomis et Boubou Wele viennent prêter main forte en provenance de la DSR. Suffisant pour tenir tête à une équipe muette depuis trois matches ?

Le FCM78 frappe en premier

Les locaux imposent d’entrée de jeu un rythme soutenu à cette partie. Les tambours et les chants retentissent dès les premières minutes pour soutenir Villemomble, bien décidé à ne pas relâcher la pression. Mais en contre, nos favoris sont tout aussi dangereux et profitent de plusieurs bévues défensives de leurs adversaires. Après une mauvaise relance, Preira prolonge de la tête un ballon en profondeur pour Souhayli qui trompe Ndingha de près (1-0, 13e).

Pour le plus grand bonheur d’une poignée de supporters tout juste arrivés en tribunes, le FC Mantois frappe en premier. Un avantage rapidement effacé par l’égalisation de la lanterne rouge (1-1, 16e). Berkak et Ma. Gueye ne parviennent pas à éviter au ballon de franchir de quelques centimètres la ligne au terme d’un cafouillage dans la surface.

Villemomble affole ses compteurs

L’affaire se complique encore davantage avant la demi-heure de jeu lorsque Diao, à la réception d’un centre venue de la gauche, place une tête dans le petit filet et hors de portée du gardien des Sang et Or (1-2, 28e). L’arrière-garde mantaise est en souffrance : en douze minutes, Villemomble vient de marquer autant de buts que… lors de ses neuf derniers matches de Championnat.

Robert Mendy et Germain Borg opèrent alors un choix tactique avec la sortie d’Houla, en difficulté dans l’axe et remplacé par Gomis (35e). Durant le premier acte, le duo d’entraîneurs parle beaucoup à ses joueurs pour tenter de relever la tête. Mais c’est avec un but de retard que ces derniers, à la recherche d’un second souffle, rentrent aux vestiaires (1-2).

Nouveau cafouillage fatal

Les coéquipiers de Beni Babinga, rentré à la pause au terme d’un échauffement en solitaire, respirent à peine mieux en seconde période. Tour à tour, Souhayli et Preira mettent le gardien adverse à contribution sans parvenir à remettre le FCM78 dans le bon sens. Au contraire, Ebuya crucifie toute l’équipe en fin de partie en profitant d’un nouveau cafouillage aux abords du point de penalty (1-3, 77e).

Pour la première fois de la saison, Villemomble s’offre ainsi le luxe d’inscrire trois buts au cours de la même rencontre. Reste à savoir si ce déclic des troupes du 93 n’a pas enterré définitivement les derniers espoirs d’accession en National de nos Sang et Or…

La composition de départ du FC Mantois : Ma. Gueye, Houla (Gomis, 35e), Berkak, Mendy, Keita, Mbizi, Baradji (Babinga, 45e), Lelevé (Wele, 69e), Souhayli, B. Preira, Jbara

Le classement du groupe A de CFA après 25 journées : 

Classement Groupe A CFA (25J)

M.T

Menu