Désillusion pour le FC Mantois

BkecddVIMAAflyD

Rapidement devant au score, le FCM78 n’a pas réussi à tenir la distance contre Beauvais en encaissant deux buts en seconde période (1-2). Cette défaite à domicile casse la dynamique positive installée depuis plusieurs semaines dans le vestiaire mantais. Et empêche surtout les Sang et Or, pas vraiment aidés par l’arbitrage, de profiter des faux-pas d’Ivry et Roye.

Tous les ingrédients étaient présents pour permettre au FC Mantois de passer une bonne soirée : une ouverture du score précoce, un adversaire brouillon et des concurrents directs en difficulté sur les autres pelouses. Jusqu’à la mi-temps, cette recette promettait au club un retour en force aux abords du podium. Mais ensuite, il y a eu un changement dans la commande, à savoir deux buts d’une équipe de Beauvais totalement métamorphosée en seconde période.

Le FC Mantois redescend en septième position

Résultat : le FCM78 est resté finalement sur sa faim avec une nouvelle défaite frustrante à Aimé Bergeal (1-2) lors de la 24ème journée de Championnat. Malgré son profil de victime idéale, l’ASBO n’a pas été la première équipe à chuter dans les Yvelines en 2014. Sa victoire lui offre au contraire l’opportunité de croire encore à la montée. Toujours concernés également par une accession en National, les coéquipiers de Bakary Diabira, sorti sur blessure, redescendent néanmoins à la septième place ce week-end.

Comment un tel retournement de situation a-t-il pu se produire ? Deux heures auparavant, les Sang et Or débarquent sur le terrain avec un capital confiance solide et le début d’une petite série positive entamée face au leader Ivry (0-0) et à Amiens (1-0). Afin de continuer sur cette lancée, Robert Mendy et Germain Borg décident de miser sur les mêmes joueurs qui l’ont emporté en Picardie à une exception près. Blessé aux adducteurs, Médoune Gueye est absent et remplacé par Joël Mendy. Dylan Duventru, victime d’une légère fracture du poignet, est aussi indisponible.

Première titularisation de la saison pour Mendy

Aux côtés d’Oumar N’Diaye dans l’axe, le défenseur honore sa première titularisation de la saison avec l’équipe première. Il a la lourde tâche de surveiller notamment Xavier Mercier, l’homme en forme dans le camp visiteur (cinq buts au mois de mars) et l’auteur du but décisif la saison dernière sur cette même pelouse.

Le n°10 de Beauvais est effectivement le premier à se mettre en action quasiment dès le coup d’envoi. Sa frappe n’inquiète toutefois pas plus que ça un Malick Gueye vigilant d’entrée de jeu. Un autre stratège, Tayeb Jbara, est en revanche plus inspiré lorsqu’il s’arrache pour devancer la sortie hasardeuse de Jessy Rodrigues après une frappe contrée de Jérémy Lux. Le meneur de jeu mantais trouve l’ouverture rapidement (1-0, 5e) pour confirmer le regain de forme des siens.

Keita malade et remplacé

Fort de cet avantage, le FCM78 maîtrise les opérations en s’offrant par moment des combinaisons de haut vol. Lux, toujours aussi à l’aise techniquement avec le cuir, permet souvent d’apporter le surnombre en attaque et de calmer le jeu en défense. Victime d’un pied haut, il semble prématurément se diriger vers la sortie mais c’est Mamadou Keita, affaibli par un virus, qui cède sa place à Brahim Baradji (36e). Malgré quelques opportunités pour le club picard, notamment en faveur de Damio Soadrine, le score reste inchangé avant la mi-temps (1-0, 45e).

Lors du second acte, les rôles s’inversent malheureusement. Beauvais effectue un retour tonitruant concrétisé par l’égalisation de Soadrine qui transperce Ma. Gueye d’une frappe puissante plein axe (1-1, 47e). Les Sang et Or sont sonnés par cette réaction plutôt inattendue de la part d’une équipe dynamique mais balbutiante en première période. Tout est à refaire.

Soadrine s’offre un doublé

Mais la situation se complique davantage un quart d’heure plus tard avec deux coups de semonce. La sortie sur blessure du capitaine Bakary Diabira, suppléé par Bruno Preira, est suivie du doublé de Soadrine, très opportuniste à la réception d’un centre de Thomas Henry (1-2, 63e). En l’espace de vingt minutes, les Beauvaisiens inversent le cours du match et profitent du trou noir traversé par le FCM78.

La barre transversale de Ma. Gueye empêche Henry d’inscrire un troisième but (71e) synonyme de succès quasiment assuré pour les visiteurs. Au lieu de ça, le FC Mantois se reprend et se rue vers l’avant pour obtenir un partage des points mérité. Khalid Souhayli s’effondre tout d’abord dans la surface mais n’obtient pas de penalty. Le centre en retrait de Baradji trouve ensuite la main ferme du gardien adverse. Enfin, tout le clan mantais réclame à deux reprises un penalty pour des mains visibles sans être volontaires selon l’arbitre qui décide de faire continuer le jeu.

Une « finale » contre Roye-Noyon encore dans le viseur

Dépités par ces décisions arbitrales défavorables, plusieurs joueurs restent à terre quelques secondes et le banc parvient difficilement à contenir son exaspération. Pour la troisième fois en six rencontres cette année, les Sang et Or n’empochent qu’un petit point sur leurs terres. Et ils courent toujours après un premier succès qui agirait sans doute comme un déclic.

Mais pour l’ensemble du groupe, pas question de parler de résignation ou de découragement au regard des scénarios rocambolesques vécus depuis quatre mois à Aimé Bergeal. Tout est encore mathématiquement possible avec six points de retard sur Ivry. Même si beaucoup de concurrents piétinent actuellement, le temps presse néanmoins. Il ne faudrait pas se priver d’une « finale » le 3 mai prochain contre Roye-Noyon.

La réaction de Joël Mendy, défenseur du FC Mantois : « Ça nous met un petit coup au moral. On cherchait évidemment un résultat ce soir, surtout que devant ça continue de se resserrer. Mais on ne perd pas espoir. On va déjà tout donner la semaine prochaine contre Villemomble pour rattraper les points perdus ici. En deuxième période, on a arrêté de jouer et ils ont pris confiance. Et concernant l’arbitrage, c’est la même chose chaque année. On essaie de faire avec… »

La composition de départ du FC Mantois : Ma. Gueye, Keita (Baradji, 36e), Mendy, N’Diaye, Diabira (B. Preira, 62e), Berkak, Mbizi, Lelevé, Lux (J-L. Preira), Jbara, Souhayli

Le classement du groupe A de CFA après 24 journées de Championnat :

Classement Groupe A CFA (24J)

M.T