Single Blog Title

This is a single blog caption

FC Mantois 78 | Révélateur de Talents

Deux de chute pour le FC Mantois à Bergeal

20140226_214544

Le FC Mantois n’a pas réussi à enchaîner après son succès obtenu à l’Entente SSG et retrouver une bonne dynamique à domicile. Réduits à dix avant la demi-heure de jeu avec l’expulsion de Medoune Gueye, les Sang et Or ont subi la loi de Chambly mercredi à Aimé Bergeal (1-3). Le sixième but de la saison de Khalid Souhayli n’a pas suffi face au doublé Mahamadou Diawara, un ancien de la maison, et au but de Abiola Badirou.

Le coup d’arrêt est dur à encaisser, surtout à domicile. Prêt à repartir de l’avant et se rapprocher du podium du groupe A de CFA ce mercredi, le FC Mantois s’est cassé les dents contre Chambly (1-3) à Aimé Bergeal en match en retard de la 16ème journée. L’expulsion sévère de Medoune Gueye et une mésentente entre Malick Gueye et Bakary Diabira ont notamment coûté cher aux locaux qui encaissent une seconde défaite d’affilée devant leur public après Quevilly (0-1).

Mamadou Keita suspendu

Au moment du coup d’envoi, l’opportunité est pourtant belle : revenir à un point de Roye-Noyon et la réserve de Lille en cas de succès. Placée en plein cœur de cette semaine marathon avec trois matches en sept jours, cette rencontre face à Chambly doit valider l’état d’esprit conquérant entrevu dans le Val-d’Oise samedi dernier. Et redonner du même coup à Aimé Bergeal ses airs de forteresse imprenable.

Quelques modifications sont à noter par rapport au match précédent : Tayeb Jbara et Bruno Preira sont alignés d’entrée de jeu alors que le milieu de terrain mantais est réorganisé en raison de la suspension de Mamadou Keita. De son côté, Amadi Konaté, absent depuis un mois et demi, prend place sur le banc aux côtés de Dylan Duventru, Oussoumane Soumaré, Bilel Isli et Oussama Berkak.

Diawara, retour remarqué à Bergeal

Mais c’est un ancien élément des Sang et Or qui se signale très rapidement. Transféré à Chambly l’été dernier, Mahamadou Diawara ouvre le score sur la première occasion des Camblysiens après un bon travail de Lyachouti (0-1, 6e). Il est à la réception d’un centre en retrait tendu et son plat du pied puissant trompe Gueye. Pas le temps de tergiverser, le ton est donné.

Les affaires se compliquent davantage pour les hommes de Robert Mendy et Germain Borg lorsque Medoune Gueye quitte précipitamment la pelouse, laissant ses coéquipiers en infériorité numérique. Avant même la demi-heure de jeu, le solide défenseur central subit les foudres de l’arbitre pour la seconde fois de la soirée pour une intervention certes rugueuse mais plutôt correcte. Le carton rouge est sévère mais les protestations du camp mantais et du public n’y changent rien.

Un FCM78 offensif malgré l’infériorité numérique

En moins de trente minutes, le scénario de ce match vire au mauvais polar pour les Sang et Or. Avec Chambly dans le bon rôle, celui de l’équipe venu chercher dans les Yvelines des raisons de croire encore à la montée en National. Le FCM78 tente bien de réagir immédiatement mais les deux tentatives de Preira et Souhayli. Le premier bute sur Deberles après l’avoir dribblé tandis que le second voit sa tête à bout portant sauvée sur sa ligne par un défenseur adverse.

Chambly se procure également une belle occasion avant la mi-temps pour faire le break au plus vite. Seul face à Gueye, Lyachouti enlève trop sa frappe et peut se prendre la tête entre les mains. Il permet au FC Mantois de rester dans le match avant le retour aux vestiaires. Même à dix contre onze, il y a vraiment la place pour revenir à hauteur.

Sixième but pour Souhayli

Cette impression se vérifie en seconde période lorsque Monsieur Roy désigne le point de penalty pour une main de Ba dans la surface. Le défenseur picard est coupable d’avoir contré illicitement un centre de Souhayli en apparence inoffensif. L’attaquant mantais se charge de transformer la sentence en prenant le gardien à contre-pied (1-1, 55e). Son sixième but de la saison en Championnat rapporte alors deux points précieux au regard de la tournure des événements lors du premier acte.

Loin d’être au point physiquement avec ses nombreux matches reportés, Chambly semble sonné par cette égalisation. Robert Mendy cherche à conserver ce résultat en sortant le buteur du soir au profit de Berkak. Ce choix tactique n’a pas le temps de porter ses fruits : une mésentente entre Gueye et Diabira profite à Diawara, tout heureux de pouvoir s’offrir un doublé sans avoir à faire d’efforts sur ce coup (1-2, 65e).

« Tout gagner avant Ivry »

Ce nouveau rebondissement est de trop, le FCM78 n’est pas en mesure de se relever une seconde fois malgré une volonté et une application encore irréprochables. En fin de partie, Badirou achève les derniers espoirs en devançant la sortie de Gueye, pas vraiment dans un bon soir (1-3, 84e). La nouvelle chute devant le public mantais est malheureusement actée. « Il faut tout gagner avant la réception d’Ivry le 15 mars », a indiqué Balthazar Mbizi, certain par ailleurs que Chambly va forcément ralentir Roye-Noyon ce week-end.

Avant ce choc face au leader, il va falloir se reprendre dès samedi (18h) avec la réception de Dieppe. Un match à domicile où le FC Mantois n’a pas le droit à l’erreur pour continuer à rester au contact du peloton de tête qui imprime un rythme d’enfer. Redevenir intraitable à Aimé Bergeal serait une excellente idée avant d’accueillir du beau monde d’ici au mois de mai : Ivry, Beauvais, PSG B, Roye-Noyon et Lille B.

La réaction de Tayeb Jbara, milieu de terrain du FC Mantois : « Défaite sévère. Comment peut-on expulser un joueur sur ses deux premières interventions ? Réduits à dix rapidement, on a su réagir en égalisant, ce qui était une bonne opération. Nos quelques erreurs ont souri à l’adversaire et c’est vraiment dommage. Il faudra réagir contre Dieppe pour rester dans la course. »

Composition de départ du FC Mantois : Ma. Gueye, Ma. Diabira, B. Diabira, Me. Gueye, N’Diaye, Mbizi, Lelevé, Baradji (Duventru, 67e), Preira, Jbara (Konaté, 45e), Souhayli (Berkak,61e)

M.T

Menu