Single Blog Title

This is a single blog caption

FC Mantois 78 | Révélateur de Talents

Le coup parfait du FC Mantois !

BhGWHrzIUAA3WMa

Lors de la 19ème journée de CFA, le FC Mantois s’est idéalement relancé dans le groupe A en allant s’imposer sur la pelouse de l’Entente SSG (1-0) grâce à un but de Mamadou Keita (33e). Inspirés et très solides durant toute la rencontre, les Sang et Or s’offrent un succès mérité qui met un terme à la mauvaise dynamique et replace le club près du groupe de tête. Le FCM78 tient sa première victoire en 2014 !

Comme un air de revanche. Une semaine après avoir perdu son invincibilité à Aimé Bergeal en Championnat contre Quevilly (0-1), le FC Mantois a infligé la même punition à l’Entente SSG (1-0) et fait étalage d’une sacrée force de caractère. Invaincu dans son stade Michel Hidalgo depuis le coup d’envoi de la saison, le club du Val-d’Oise a fait les frais de cette réaction d’orgueil d’un FCM78 clairement disposé à faire passer un message aux autres prétendants à la montée.

Ambiance très studieuse

Il suffit d’observer les visages concentrés du groupe mantais pour se rendre compte que les Sang et Or ne se déplacent pas à Saint-Gratien en victimes. Ambiance très studieuse et efforts redoublés de la part de l’ensemble de l’équipe, présente sur la pelouse quinze minutes avant son adversaire. La mauvaise série de trois matches sans succès en CFA (un nul et deux défaites) doit prendre fin face à un concurrent direct pour l’accession en National.

Par rapport à la semaine dernière, un seul changement apparaît dans l’équipe de départ composée par Robert Mendy et Germain Borg : Dylan Duventru va animer le couloir gauche, laissant Oussama Berkak débuter sur le banc. Avec Brahim Baradji, le milieu de terrain de 25 ans est chargé de percer le rideau défensif de l’ESSG et d’alimenter Khalid Souhayli à la pointe de l’attaque. Mais c’est surtout l’ancien joueur de Pacy Menilles qui crève l’écran lors du premier acte.

Baradji tout en vitesse et en percussion

Incisif et en grande forme, Brahim Baradji fait parler sa vitesse folle à plusieurs reprises. Face à son adversaire direct qui tente vainement de le maîtriser, le n°10 du FC Mantois régale les supporters dans deux camps venus en nombre dans les tribunes. Il est à l’origine de la première occasion en faveur des visiteurs. Son centre tendu oblige Alban Catrin à écarter le danger avec les poings avant une reprise de la tête trop tendre de Romain Lelevé.

Une réponse logique à la première étincelle allumée par l’Entente SSG, contrainte de se voir refuser un but de Dramane Kone pour hors-jeu peu après le quart d’heure de jeu. Hormis cette joie de courte durée pour le public, difficile de croire que les troupes de Vincent Bordot évoluent à domicile. Avec une succession de longs ballons et des imprécisions, les locaux semblent déjà impuissants.

« Papi » montre la voie

En toute logique, les Sang et Or finissent par être récompensés par l’intermédiaire de Mamadou Keita de la tête sur corner (1-0, 33e). Comme un symbole, la joie est collective et « Papi » entend dédier au collectif, à cette « grande famille » comme il l’appelle. Suffisant pour rentrer aux vestiaires avec l’avantage au score et l’esprit un peu plus soulagé.

La bonne bouffée d’air tant espérée est donc à portée de main. Il s’agit désormais de tenir et de continuer à maîtriser les débats sans s’affoler. Dès la reprise, l’Entente SSG se montre plus pressante sans être efficace. Elle croit tenir l’égalisation mais l’arbitre calme une nouvelle fois les ardeurs d’Ibrahim Sangaré, signalé en position illicite. Mais les gants de Malick Gueye ne tutoient que rarement le cuir, à l’exception de ce beau coup-franc frappé par Jonathan Ribadeira sorti de justesse sur le poteau.

Une solidarité collective sans faille

A l’image de son comportement exemplaire tout au long de la partie, la formation yvelinoise s’appuie sur une solidarité collective sans faille en fin de rencontre. Personne ne relâche son effort, il y a toujours un pied, une jambe ou une tête pour éviter ce premier succès de l’année de s’envoler. Bilel Isli, Oussama Berkak et Bruno Preira apportent leur fraîcheur devant la défense, histoire de couper court à toute action construite de l’ESSG.

Le coup de sifflet final valide ce qui ressemble fortement à un exploit que n’était pas parvenu à réaliser la réserve du PSG, Roye-Noyon ou encore le leader Ivry ! Le stade Michel Hidalgo n’est plus imprenable puisque le FC Mantois, remonté à la cinquième place au classement, vient d’y laisser une belle empreinte ce soir…

Réaction de Mamadou Keita, milieu de terrain du FC Mantois : « C’est clair que ça fait du bien ! On était dans une période un peu noire. C’est vraiment quelque chose de positif pour le groupe surtout et j’espère que ça va être une victoire pour l’avenir. On essaie de tirer tous dans le même sens et pas chacun de son côté. Cet état d’esprit, on l’a depuis le début de saison. C’est pour cela que mon but, j’ai voulu le dédicacer à l’ensemble du groupe. On est venu chercher ce succès avec les tripes » 

La composition de départ du FC Mantois : Ma. Gueye, M. Diabira, B. Diabira, Me. Gueye, N’Diaye, Keita (Isli, 76e), Mbizi, Lelevé (Preira, 78e), Souhayli, Baradji, Duventru (Berkak, 65e).

M.T

FC Mantois 78
Menu