Single Blog Title

This is a single blog caption

FC Mantois 78 | Révélateur de Talents

Un nouvel accroc pour le FC Mantois

FC Mantois - Aubervilliers

Les affaires ne s’arrangent guère pour le FCM78. Sur la pelouse de sa bête noire Aubervilliers, les Sang et Or ont payé cher leur entame de match difficile avec une nouvelle défaite frustrante à la clé (1-2). Ils laissent filer une belle occasion de grappiller quelques points sur le groupe de tête qui a ralenti le rythme lors de cette 21ème journée du groupe A.

« On ne peut s’en prendre qu’à nous. » Le constat effectué par Germain Borg à la fin de la rencontre est sans appel. Difficile de contredire l’entraîneur mantais quand on découvre en même temps que lui les autres résultats de la soirée. Ivry accroché, l’Entente SSG et Roye-Noyon battus, il y avait l’opportunité de remonter sur le podium pour la première fois depuis le 14 décembre et de réaliser la bonne opération du week-end. Mais dans cette période où tout va de travers, le FC Mantois a laissé passer sa chance en perdant à Aubervilliers (1-2). Et confirmer le statut de bête noire de la formation de Seine-Saint-Denis qui a désormais remporté cinq de ses dernières confrontations.

Démarrage délicat

Sans même avoir le temps de rentrer pleinement dans cette rencontre, les coéquipiers de Jérémy Lux, de retour après plus de deux mois d’absence, sont cueillis à froid. Parti comme une fusée côté gauche, Mickaël Brisset s’offre un exploit personnel conclu par une frappe sèche à l’angle de la surface (0-1, 7e). L’action solitaire de l’attaquant du FCMA symbolise l’état d’esprit d’une équipe en pleine confiance, notamment devant son public. Comme face à Chambly, le ton est donné d’entrée de jeu et les Sang et Or partent déjà avec un handicap supplémentaire.

Durant la première demi-heure de jeu, la réaction est timide. Les joueurs ont du mal à se trouver et les longs ballons devant trouvent rarement Khalid Souhayli. Remis d’une blessure au genou, l’avant-centre n’est pas ménagé par la défense adverse. Mamadou Keita n’est pas non plus épargné, contraint à deux reprises de rester quelques instants au sol après un contact trop rugueux. Sur ce gazon synthétique, surface sur laquelle ils n’ont pas l’habitude d’évoluer, les visiteurs sont bousculés et constamment sous pression.

Ma. Gueye se loupe

Quand ils parviennent à se libérer et à montrer leur véritable visage, c’est Raphael Abiceam qui entre en scène. Le gardien d’Aubervilliers sort le grand jeu à deux reprises pour éviter l’égalisation. Une frappe à bout portant de Balthazar Mbizi et une tentative de Dylan Duventru échouent de justesse. A l’autre bout du terrain, Malick Gueye est moins heureux sur une frappe lointaine et plutôt anodine de Brisset. L’expérimenté portier se couche bien sur le ballon mais il le laisse malheureusement filer sur son ventre. Aussi surpris que les spectateurs, l’ancien élément de Chambly peut exulter pour la seconde fois de la soirée (0-2, 39e). 100% de réussite, difficile de faire mieux.

La mi-temps donne lieu à de grandes discussions entre les joueurs et Robert Mendy. Le technicien du FCM78 revient rapidement sur le terrain pour échanger avec Malamina Diabira notamment alors que Malick Gueye s’excuse auprès de ses coéquipiers. Conscient que Lux n’a pas un match entier dans les jambes, il le remplace par Tayeb Jbara. Médoune Gueye cède également sa place à Amadi Konaté, chargé d’apporter de la vivacité dans son couloir gauche. Dès le coup d’envoi de la seconde période, il est évident que le FC Mantois n’est plus dans les mêmes dispositions pour rattraper son retard.

Souhayli redonne espoir en vain

Face à un adversaire de plus en plus à la peine physiquement, envisager un match nul ne semble pas si incongru. Souhayli est d’ailleurs tout près de réduire le score à l’heure de jeu avant de voir un défenseur sauver miraculeusement son camp sur sa ligne. Son septième but de la saison intervient toutefois à dix minutes du terme pour redonner espoir aux siens. Seul face au gardien, il remporte son duel (1-2, 80e) sous les huées d’une foule focalisée sur un joueur albertivillarien au sol. Malgré tout, il est trop tard pour échapper à une quatrième défaite en sept rencontres de Championnat.

Avec quatre points pris en dix jours, le FC Mantois voit revenir beaucoup de monde à ses trousses tout en restant en cinquième position. Son adversaire du soir n’est plus qu’à une longueur et le neuvième (Amiens) ne compte que quatre unités de retard. Autant dire que le choc face au leader Ivry samedi prochain à Aimé Bergeal (18h) s’affiche déjà comme un tournant de la saison des Sang et Or. Histoire de savoir s’il faut continuer de regarder vers le haut ou commencer à miroiter vers le bas du classement…

La réaction de Jérémy Lux, milieu de terrain du FC Mantois : « On avait un bon coup à jouer ce soir. C’est dommage. Ça fait deux fois coup sur coup qu’on prend un but d’entrée de jeu. A partir de là, c’est compliqué. On essaie de se découvrir et on prend un nouveau but. Mais on a essayé de procurer du jeu en première mi-temps. Sur un synthétique, on n’a pas l’habitude de jouer. Ce n’est pas une excuse néanmoins. Il reste encore neuf matches avant la fin de la saison. On va jouer notre chance à fond de toute façon. »

La composition de départ du FC Mantois : Ma. Gueye, Ma. Diabira, B. Diabira, Me. Gueye, N’Diaye, Lelevé, Mbizi, Keita, Lux, Duventru, Souhayli

M.T

Menu